Entreprise

Ce qu’il faut connaître sur le crowdfunding en France : quels sont les différents types ?

crowd funding france

Le financement participatif ou, communément appelé « crowdfunding » est un domaine en plein essor dans la région française. Il y a de plus en plus de domaines d’activités qui utilisent ce modèle de financement, car il présente plusieurs avantages, notamment une flexibilité et une rapidité non négligeables pour ceux qui voudraient mener à bien un projet, à l’exemple des startups ou bien même des particuliers ou des entreprises.

Et du coté des personnes qui investissent, elles trouvent aussi leur compte, car elles peuvent investir où bon leur semble et jouir dans le même temps d’une très bonne rentabilité, tout en ayant le moins de risques possibles.

Parmi les secteurs d’activités qui trouvent parfaitement leur compte avec cette technique, nous retrouvons le domaine de l’immobilier. Les entreprises s’y intéressent aussi beaucoup et on va tout de suite voir de quoi il s’agit exactement.

Qu’est-ce que le crowdfunding? : définition

Le crowdfunding est apparu au début des années 2000 avec l’émergence de l’internet. Il faut savoir qu’il s’agit précisément d’un outil pour le financement alternatif, sans passer par les banques qui représentent les outils traditionnels et restent le moyen le plus utilisé jusqu’à ce jour. Le financement alternatif utilise des ressources financières procurées par les utilisateurs d’internet pour aider le financement d’un projet qui peut être artistique, entrepreneurial, culturel ou autres.

Cette technique de crowdfunding admet la récolte de fonds depuis un grand nombre de personnes publiques à travers des plateformes spécialisées pour le financement participatif. Cette récolte de fonds peut se faire grâce à des dons, à des participations dans une entreprise ou bien grâce à des prêts rémunères.

Il faut aussi noter que cette méthode connaît de plus en plus de succès depuis ces dernières années ; elle est passée de 167 millions d’euros en 2015 à près d’1 milliard et demi en 2020.

À qui s’adresse le crowdfunding ?

Cette méthode de financement s’adresse à tout le monde ; et par tout le monde, nous insinuons les associations, les particuliers, les entreprises, les collectivités, etc., même s’il reste tout de même beaucoup plus pratique, efficace et adapté aux entreprises plus particulièrement.

Lorsque nous parlons d’entreprise, nous voulons dire tous les types d’entreprises, quelles que soient leurs formes juridiques, leurs tailles ou leurs domaines (artisans, professions libérales, micro-entrepreneur, fondation, agriculteurs, association, ETI, commerçants, PME, etc.), mais plus particulièrement celles qui débutent et qui du coup, ont besoin d’un fonds financier indispensable pour l’élaboration et la réalisation de leur projet, qui est toujours aussi difficile et compliqué à obtenir par la banque.

L’intéressé fait habituellement appel à un crowdfunding pour les raisons suivantes :

  • quand il ne peut pas faire appel à une banque ;
  • quand il veut plus de fonds de financement ;
  • quand il veut expérimenter son projet dans le marché en se créant une communauté de potentiel clients.

Crowdfunding : comment ça marche ?

Le fonctionnement du financement participatif est différent d’un type à un autre. Sachez qu’il existe 3 types de crowdfunding.

Le don

La personne qui va donner l’argent ne demandera pas de contrepartie financière, sinon, lorsque c’est le cas, c’est généralement une sorte de compensation symbolique, comme un t-shirt personnalisé, une carte postale, etc.

Son avantage : il est adéquat pour tester son marché auprès du public en ce qui concerne le service ou le produit présenté et il permet de fonder un effet de levier pour d’autres financements.

Le prêt

Celui-ci se fait soit sans intérêts (gratuits), soit avec et sans garanties et il peut même se faire sous forme de mini bons.

Son avantage : il sert à financer ce qu’une banque ne peut pas prendre en compte et il a une durée maximale de 7 ans.

L’investissement

Il se fait à travers la souscription de titres de créances ou de capital et la contrepartie, c’est la contribution aux bénéfices du projet.

Son avantage : il est utile pour le financement de projet innovant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.