Industrie

Qu’est-ce qu’une matière première ?

matière première

Comme celui du pétrole, le prix de la plupart des matières premières a connu une hausse spectaculaire ces derniers mois sur les marchés boursiers. Il y a encore un an, c’était donc la meilleure période d’investir sur les matières premières.

Néanmoins, il est vrai que la plupart des investisseurs ne connaissent pas suffisamment ce type d’actif pour s’y aventurer. C’est pourquoi nous allons décider de vous présenter un petit aperçu de ce qu’on appelle matière première, à la fois de manière générale et dans le domaine boursier.

La définition de base d’une matière première

Par définition, une matière première est un produit destiné à être manufacturé ou à entrer dans le processus de fabrication d’un autre produit. Cette définition nous ramène à différents types de produits, comme ceux issus de l’agriculture, de l’exploitation minière, etc. On peut alors donner quelques exemples comme le sucre, le cacao, mais aussi le pétrole, l’or, etc.

Cependant, certains produits manufacturés peuvent aussi être appelés matière première lorsqu’ils deviennent eux-mêmes un ingrédient pour la fabrication d’un autre produit. C’est par exemple le cas du plastique.

En effet, habituellement, un fabricant d’objets en plastique par exemple, n’est pas le fabricant de la matière de base qui est le plastique. Il ne fait que transformer ce matériau qu’il a reçu en vrac de la part d’un autre fabricant. C’est ainsi qu’on peut parler de matières premières chimiques et de matières premières naturelles. Et quelquefois, ces matières premières confectionnées sont tout simplement nommées « matières premières secondaires ».

Les matières premières en bourse

Les matières premières font partie des actifs qui s’échangent librement sur les marchés boursiers. Les investisseurs peuvent acheter et vendre des matières premières au comptant ou à terme. En effet, certains producteurs mettent en vente une récolte à venir par exemple. De cette manière, ils peuvent connaître à l’avance le prix à terme de ces produits. Par ailleurs, les matières premières peuvent être spéculées en bourse sous la forme d’options, de warrants, de futures, de swaps, d’ETF, etc.

Par définition, il existe 4 grands groupes de matières premières en bourse :

  • Les énergies d’origine minière, qui regroupent le pétrole et le gaz naturel.
  • Les métaux précieux, comme l’or, l’argent, etc.
  • Les métaux industriels comme l’aluminium, le cuivre, le fer, etc.
  • Les soft commodities qui regroupent les produits agricoles comme le blé ou encore l’huile de palme.

Dans certains ouvrages, on parle seulement de deux catégories de matières premières : les hard commodities et les soft commodities. La première catégorie regroupe les produits appartenant aux trois groupes que nous venons de citer, qui sont aussi d’origine fossile. Dans ce cas, la seconde catégorie correspond aux produits naturels et renouvelables.

La particularité de l’actif matière première en bourse

Une forte volatilité, c’est sûrement la plus importante des particularités des matières premières par rapport aux autres actifs boursiers. Voici quelques exemples de facteurs qui peuvent influencer le cours des matières premières :
l’évolution de la production de la matière première en question ;

  • l’évolution de l’économie d’un des pays producteurs ;
  • la disponibilité, c’est-à-dire la quantité de stocks existante ;
  • l’évolution des monnaies de transactions.

Ces différents facteurs ont avant tout un impact réel sur l’équilibre de l’offre et de la demande. Ce qui explique la forte volatilité des prix de ce type d’actifs.

L’évolution des prix des matières premières ces dernières années

Bien entendu, si on se tourne vers les dernières années, le prix de la plupart des matières premières a connu une évolution constante qui s’aligne sur celle de l’inflation mondiale.

Cependant, l’année 2020 a été une exception à cause de la crise sanitaire. Le métier de distributeur matières premières a connu une baisse générale de la production et de la consommation, dans presque tous les secteurs d’activités.

La demande a ainsi chuté par rapport à l’offre et une baisse générale des prix pour l’ensemble des matières premières a été observée. Toutefois, il y a eu quelques exceptions comme l’or dont le cours a connu en 2020 un record historique en arrivant à passer au-delà des 1700 euros.

Au début de l’année 2021, alors que la planète entière se battait encore contre le COVID-19, les cours des matières premières s’envolent.

A la fin du premier trimestre, la plupart des matières premières ont connu une augmentation d’au moins 20% par rapport à leurs prix d’il y a 12 mois. On a même pu enregistrer 30% d’augmentation pour le baril de pétrole. C’était en fait le signe que la production mondiale repartait et avec elle la demande en matières premières.

Rien d’étonnant puisque les donnes ont changé avec l’arrivée des vaccins, l’espoir tant attendu de l’humanité après presque 1 an et demi de crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.